Utilisez le fret fluvial artisanal pour transporter vos denrées

Escale à Lyon – vu par l’association “Vivre le Canal”

Lyon est une grande escale attendue pour le Voyage entre Deux Mers, opération itinérante de promotion du fluvial et de l’hydrogène, du Tourmente.
Un grand port confluence du Rhône et de la Saône, quartier éponyme que nous avons choisi pour s’amarrer du 9 au 14 octobre.
Quai Rambaud, lieu symbolique du passé batelier de cet axe Nord / Sud, ouvert aujourd’hui sur une modernité à faire vivre.
Il est temps de parler aussi du voyage et de remercier Thibaut de Bourlingue et Pacotille pour nous avoir appris les bons usages des téléphones pour naviguer de nuit.

La remontée du Rhône en quatre jours n’aurait pu se faire.
L’équipage toujours constituée de la présidente de Vivre de Canal et bonne capitaine Chris, de Sam (JMS) et du matelot Cat, s’est vu s’initier à la lumière du Rhône sous les nuages d’une nuit sombre.
Les fiches qui se devinent, les piles de pont surgissantes, les mirages ou reflets troublants en arrivant en ville, l’absence de quais libres et le froid qui s’installe… Un voyage qui s’étire en longueur avec le plaisir de s’éloigner des terres du canal.

Et surtout la force du fleuve, saisir son flux, prendre ses vagues. Les péniches aiment l’eau. Et nous aussi.

Une rencontre pour échanger sur la place du fluvial à Lyon pleine de promesses

À gauche, Jean-Charles Kohlhaas, vice-président à la Métropole de Lyon, prend la parole avec, à ses côtés, Valentin Lungenstrass (mairie), Genevière Laferrère (FNE), Nicolas Chartre (VNF) et Pierre Meffre (CNR), à bord du bateau Tourmente, à Lyon, le 9 octobre 2020. (Photo, crédit : P. Lemerle).

Comme à Bordeaux, Toulouse, Sète, l’escale de Lyon a été l’occasion d’un temps d’échange autour du développement de la voie d’eau. Pour des raisons de contraintes sanitaires renforcées, nous avons fait le choix d’une conférence de presse animée par des acteurs de la voie d’eau et les nouveaux élus de la métropole.
Objectifs : présenter les enjeux de l’axe fluvial, du port de Lyon, l’évolution de la flotte et les projets en cours sur la voie d’eau. Des invités de marque ont échangé près de deux heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *