Utilisez le fret fluvial artisanal pour transporter vos denrées

2021 sera l’année de Séraphine, du Tourmente et de leurs partenaires !

Vous suivez depuis 2015 les aventures du bateau Alizarine, et avez suivi de près ou de loin les activités de l’association Fleuve de Liens depuis dèjà 30 mois.
Beaucoup de choses se sont passées en 2020, et les jalons ont été posés pour que 2021 soit encore plus riche en espoirs et en concrétisations.

L’association Fleuve de Liens s’était fixé comme objectifs de faire perdurer le projet de transport fluvial artisanal initié dès 2014 par feu la SCIC Alizarine, et de servir de ferment au développement d’un tel transport comme alternative au “tout camion” – tout en rémunérant correctement ses mariniers et en créant des liens entre producteurs  et consommateurs pour proposer des produits alimentaires sains “en circuit court sur une longue distance”.

Plusieurs de ces objectifs sont atteints ou ont déjà beaucoup avancé en 2020, mais le travail reste encore immense :

La propriété du bateau
Grâce au travail de notre association, conjointement avec des personnes du réseau “Remises à Flots”, le bateau a été racheté sous forme coopérative par la SCIC “Les Canaliens”, à laquelle 30 sociétaires (dont Fleuve de Liens) et 45 propriétaires de Titres Participatifs ont pris part.
Le renouveau de la péniche Alizarine s’illustre par un nouveau nom : Séraphine, un prénom très en vogue en 1927, date de la construction de notre “Vieille Dame”.
C’est aussi un hommage à Cécile et Raphaël, les fondateurs de la SCIC Alizarine, au réseau RàF “Remises à Flots”… et ce beau nom se termine comme Alizarine.

La boutique en ligne
La boutique en ligne a été totalement refondue et propose plus de 250 produits des producteurs adhérents.
Elle est gérée par l’association Fleuve de Liens, qui a réalisé, en partie grâce à elle, 70 000 Euros de chiffres d’affaire et a pu financer la gazette et la tenue des comptes associatifs.

Les comptoirs fluviaux
Les mouvements de marchandise par bateau impliquent une gestion de stocks intermédiaires importants et la collaboration entre divers bateaux.
Plusieurs “comptoirs fluviaux” sont en cours de création, également en collaboration avec des acteurs de la livraison du dernier kilomètre à vélo ou en véhicule électrique :

– en Ile de France, la SCIC “Comptoir Dionysien” a été créée et fonctionne depuis novembre 2020.
Elle compte parmi ses fondateurs l’épicerie “Les 3 Poireaux”, la coopérative solidaire “Andines”, le Mas d’Intras, une régie de livreurs à vélo.
Elle est située en bord de Seine et accueille Séraphine durant l’hiver et pour son contrôle technique quinquennal.

– à Lyon, une association de préfiguration “Comptoir Fluvial Lyonnais” a été créée en décembre 2020.
Ce comptoir verra collaborer les associations “Vivre le Canal”, qui soutient la dynamique d’une liaison fluviale entre Bordeaux et Lyon par le bateau “Le Tourmente”, et l’association “Fleuve de Liens” qui soutient l’activité de Séraphine entre le Rhône et la Seine.

Les personnes actives s’appellent Jean-Paul, Guy-Noël, Cathy, Catherine, Jean-Marc, Mickaël…
Plus de détails

– d’autres comptoirs sont en cours de réflexion/création à Rouen, Toulouse, Sète, et même sur l’Yonne par d’autres personnes.
Des liaisons avec des acteurs du transport maritime à la voile (Le Havre au nord, Marseille au sud) ou du transport fluvial artisanal breton sont envisagées.

La rentabilité des voyages
Grâce au réseau “Remises à Flots”, le voyage de septembre 2020 a été excédentaire, ce qui nous a permis de compléter le financement du rachat de Séraphine.
Cela nous permet d’envisager un deuxième voyage en avril et mai 2021, avec la possibilité de diminuer le coût de transport actuellement trop élevé pour s’adresser à des non-militants.
Le fait d’être propriétaire du bateau et de n’avoir que des frais d’entretien va permettre à la SCIC Les Canaliens de se projeter dans une approche commerciale plus sereine et concurrentielle face au transport routier.

Les espoirs d’avenir
Les nombreux rebondissements vécus depuis 2018 n’ont pas laissé à Fleuve de Liens le loisir ni le temps de s’intéresser au verdissement des bateaux utilisés.
Cependant, notre partenaire sur la liaison Bordeaux-Lyon travaille sur un projet de bateau fonctionnant à l’hydrogène, et il est tout à fait envisageable qu’un tel bateau au gabarit Freycinet travaille en complémentarité de Séraphine ou prenne sa suite sur les longs trajets.

Les adhésions
Les adhésions cumulées sont au nombre de 243 depuis 2018, dont 131 seulement renouvelées en 2020 et dont 48 professionnels ou associations.
Nous vous invitons fortement à renouveler votre adhésion dès maintenant, car notre association a besoin de vous pour financer ses actions, mais aussi car c’est votre nombre qui lui donne du poids face aux métropoles et autres financeurs dans ses projets ambitieux.

Nous tenons donc, au nom de l’association Fleuve de Liens et des personnes qui nous ont entourés en cette complexe année 2020, à vous remercier du fond du cœur pour votre participation fidèle à la belle aventure de Séraphine et du transport fluvial artisanal.
2020 a été épuisante mais riche et fructueuse.
Tous les indicateurs du monde fluvial annoncent une année 2021 enthousiaste pour des actions telles que celles que nous mettons en place.


Nous souhaitons, tous vivre ensemble, un réel renouveau du transport fluvial artisanal en 2021.

Que cette nouvelle année vous apporte la santé, la joie et le plaisir de rencontrer librement vos proches, ainsi que la stabilité professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *